Pour perdre du poids, certains chercheurs proposent actuellement d’adopter le mode d’alimentation de nos ancêtres. Le régime paléolithique, en outre, est un régime dit « nature » et qui se base sur l’alimentation de l’époque paléolithique. Au temps où la transformation n’a pas encore existé. Voici les points essentiels sur ce régime.

LES GRANDES LIGNES DU RÉGIME PALÉOLITHIQUE

À l’ère paléolithique, les repas étaient presque crus. Cependant d’après les résultats des recherches, le feu est apparu à cette époque et certains aliments comme le poisson et la viande ont été cuits. La cuisson était toutefois de très courte durée. Ce régime est destiné a lutter en outre contre l’obésité ou des maladies qui dérivent de l’industrialisation et la transformation des produits naturels comme : le diabète, l’hypertension ou encore les maladies cardiovasculaires.

Le régime paléo se base sur la consommation de :

  • Fruits
  • Légumes et des graines (bio sans engrais chimique). Autrefois, les hommes de l’époque ne mangeaient que des légumes sauvages et des graines, donc sans engrais
  • La viande avec très peu de matière grasse. Dans le temps, les hommes ne mangeaient que du gibier maigre obtenu durant la chasse
  • Des œufs, du poisson, de l’huile végétale vierge

LES ALIMENTS À CONSOMMER AVEC LEUR QUANTITÉ

Dans le régime paléolithique, pour maigrir, il faut respecter les aliments à consommer et les restrictions

POUR CE QUI EST DES FRUITS, DES LÉGUMES ET DES GRAINES

Les fruits qui présentent un faible taux d’amidon et riches en antioxydant sont à privilégier comme les mûres, les framboises ou encore les myrtilles.

Pour les légumes, choisissez toujours ceux pauvres en amidon comme le chou-fleur, la courgette…

Pour les graines : les noix, les amandes, les graines de tournesol ou de lin sont à inclure, car elles fournissent des fibres, des vitamines et des minéraux

POUR CE QUI EST DE LA VIANDE

Le régime paléo n’autorise que da la viande maigre comme les volailles, les filets, les poissons en eau sauvage et non issue de la pisciculture. Il faut préférer les animaux dont la nourriture est à base d’herbes et non de céréales

POUR LES ŒUFS ET L’HUILE VÉGÉTALE

L’huile obtenue à la première par pression à froid est la plus idéale. Vous avez plusieurs choix : l’huile d’olive, de coco ou d’avocat

A retenir :

Le régime paléolithique autorise également la consommation d’herbes non traitées, de même pour les épices. Il faut aussi modérer les boissons alcoolisées, le thé et le café en plus des fruits séchés.

Les aliments à éviter

Comme tous les régimes, il existe des aliments qui sont à proscrire de l’alimentation. Il s’agit de :

  • Produits céréaliers qui entraînent une forte hausse du taux de glycémie favorisant le diabète et les problèmes cardiovasculaires
  • Les aliments riches en sucre : les biscuits, les pâtisseries
  • Les produits laitiers
  • Les produits industriels, car ils contiennent trop de sucre, des matières grasses contenant de la mauvaise graisse, du sel et des additifs, les boissons gazeuses
  • Les fruits et légumes riches en amidon comme la pomme de terre

Le régime paléolithique à base de produits naturels et bio permet de maintenir une stabilité du métabolisme du corps et prévient certaines maladies comme l’hypertension, l’ostéoporose ou encore certains cancers.  La perte de poids se fait sur le long terme et non sur un coup de vent comme les régimes express.

Toutefois, il peut également entraîner un manque en vitamine D. L’alimentation doit être assez variée.