La méthode de Montignac est basée sur l’index glycémique des aliments et le métabolisme de l’insuline.

Ce type de régime vise d’une part à perdre du poids, et d’autre part à contrôler la faim excessive et les fringales.

Selon Montignac, la véritable cause de l’obésité réside dans l’hyperinsulinisme : un dysfonctionnement organique causé indirectement par la nature de certains aliments. Pour cette raison, deux aliments d’une même famille qui sont comparables l’un à l’autre, qui pour d’autres régimes sont généralement considérés comme interchangeables, peuvent entraîner soit une prise de poids, soit, au contraire, une perte de poids.

La cause sous-jacente de la prise de poids n’est donc pas de nature calorique mais de nature hormonale ; c’est pourquoi le paramètre qui est pris en considération est l’index glycémique (la capacité de certains aliments à induire rapidement une augmentation du taux d’insuline – plus l’index glycémique est bas, plus la perte de poids est importante). Les graisses, en revanche, doivent être choisies sur la base du critère cardio-vasculaire et selon la nature de leurs acides gras ; protéines selon leur origine (végétale ou animale), leur complémentarité et leur neutralité sur les processus métaboliques de prise de poids (hyperinsulinisme).

La méthode Montignac comporte deux phases : la perte de poids ; stabilisation et prévention. Dans la première phase, vous devez manger des aliments en dessous de l’index glycémique de 35 ; une fois le poids idéal atteint, un programme d’entretien est passé (deuxième phase de stabilisation et de prévention), où des aliments pouvant atteindre le niveau 50 sont introduits.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *