L’artichaut, cynaria scolymus c’est un légume qui appartient à la famille composite, c’est un légume de culture ancienne, redécouvert au XVIe siècle par le botaniste Linné.

Caractéristiques

Un bon artichaut doit avoir les caractéristiques suivantes : pointe fermée, feuilles extérieures vert foncé, feuilles intérieures tendres, pas de poils, tige tendre et pas de meurtrissures.

L’artichaut est un aliment tonique, digestif et contient beaucoup de fer ; les activités pharmacologiques les plus connues sont : la cholérétique ; hépato-protecteur; Hypocholestérolémique.

La cinarina contenue dans l’artichaut provoque une augmentation du flux biliaire et de la diurèse et a également un rôle important dans la baisse du taux de cholestérol.

Pour profiter de ce légume, il faudrait prendre une quantité d’artichaut frais égale à 100-300 g par jour pendant une période assez prolongée. Cependant, une mauvaise cuisson doit être évitée; en éliminant les recettes traditionnelles : artichauts alla giudea ou giudia, artichauts frits, artichauts à l’huile etc.

Ce qu’il contient

40 mg de calcium pour 100 g de produit net

La plante d’artichaut contient un principe amer, la cynarine (d’où le nom du célèbre amaro à base d’artichaut) qui est une véritable panacée pour le foie : la cynarine est pourtant concentrée avant tout dans la tige et dans les feuilles qui ne se doivent être jetés, mais consommés avec la fleur ou consommés sous forme de jus et de jus pressé. La plante est également riche en glucides, en azote, en vitamines A et B et en certaines enzymes utiles à la digestion et à l’assimilation d’autres substances alimentaires.

Biens

Très utile pour lutter contre l’insuffisance hépatique, l’artichaut a également une action régulatrice sur le cholestérol, rétablit l’équilibre nerveux, agit positivement sur les glandes endocrines, est diurétique. Une curiosité : il semblerait que l’artichaut possède aussi des vertus aphrodisiaques.

Comment et quand le consommer

L’artichaut cuit se conserve très mal : une fois préparé, il vaut mieux le manger rapidement. Lorsque l’artichaut est jeune et tendre, il est préférable de le manger cru, coupé en tranches, additionné d’huile, de citron et de quelques feuilles de menthe. Vous pouvez presser 80/100 grammes de feuilles et boire le jus : les reins et le foie en bénéficieront. Il est bon de rappeler que pour sa teneur en fibres et en acides organiques (tanin), l’artichaut peut être irritant pour les intestins des enfants.

L’artichaut en cuisine

Artichauts à la poêle

Nettoyez les artichauts (deux par personne), enlevez les bractées les plus dures et remplissez-les d’un mélange d’ail, d’huile, de persil, de menthe et de chapelure. Disposez-les à l’envers dans une poêle en terre cuite, saupoudrée d’huile et d’un peu d’eau. Cuire à couvert à feu doux.

Artichauts cuits dans une marmite à double fond

Lavez à l’eau courante de petites portions d’artichaut, dépourvues des feuilles les plus extérieures, puis versez-les dans la marmite à double fond, qui sera fermée avec le couvercle. Cuire à feu doux et quand ça bout, éteindre le feu et laisser reposer une heure sans retirer le couvercle.

Artichauts en pinzimonio ou crus

Utilisez des artichauts plus petits et plus tendres et coupez-les en très petits morceaux. Les parties d’artichaut préalablement lavées seront assaisonnées d’huile, de sel et de citron.

Artichauts bouillis

Couper les artichauts en tranches et les verser dans une casserole avec un peu d’eau ; une fois cuites, assaisonnez-les avec de l’huile, du sel et du citron.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *