Comme l’alimentation bio, l’alimentation végétarienne peut apporter à l’hygiène nutritionnelle un vrai «plus» qualitatif. Elle libère l’organisme de l’assimilation des protéines en excès et des graisses animales saturées issues des viandes. Or, ces opérations entraînent une grande production de déchets (acide urique, urée, triglycérides…) que nos organes d’élimination peinent parfois à drainer lorsque nous avons une alimentation trop carnée.
Il n’y a toutefois aucune relation directe entre végétarisme et minceur. Le coefficient de stockage des aliments est lié en grande partie à leur index glycémique, lequel est élevé dans de nombreux aliments d’origine végétale. Vous pouvez réduire votre consommation de viande et de graisses animales (sans nécessairement la supprimer), car cela est bon pour votre santé cardiovasculaire et rénale. Mais cela n’aura pas de retentissement direct sur votre poids.

Un végétarien peut parfaitement être en surpoids permanent, et un Carnivore avoir un poids équilibré. Là encore, tout est dans l’association des aliments sélectionnés. De plus, si vous avez une alimentation strictement végétarienne, faites attention aux carences1 provoquées par l’absence d’aliments d’origine animale, notamment en vitamines B12 et B9, ainsi qu’en certaines enzymes et acides aminés. Faites, à chaque changement de saison, une cure de trois semaines d’un complément alimentaire associant ces nutriments, afin de rééquilibrer votre statut nutritionnel.
Les végétariens qui sont en bonne santé sont des personnes éduquées au végétarisme, qui gèrent intelligemment au quotidien leur différence et leurs choix alimentaires.

Le magnésium et le lithium: système psychique et nerveuse

Ces deux substances sont indispensables au bon fonctionnement du système nerveux et des neurones. Le magné-sium participe à la transmission des informations entre les cellules nerveuses. Pendant les périodes de stress, nous consommons davantage de magnésium. Lorsqu’on en manque, cela se manifeste par de la nervosité, des troubles de
l’humeur, des problèmes de sommeil, des crampes, des crises de spasmophilie…
De son côté, le lithium1 régule le fonctionnement nerveux et cérébral. Il est couramment prescrit dans les cas de nervosité, d’anxiété, d’angoisse, de déprime, de subdépression… Il aidera à calmer naturellement les troubles de l’humeur et à réguler le sommeil.

On trouve du magnésium dans le chocolat noir, les céréales complètes, les noix, les noisettes, les figues, les légumes secs… Mais souvent, cet apport n’est pas suffisant. Une supplémentation en magnésium et en lithium vous aidera à réguler votre humeur, à apaiser votre anxiété et à soulager une éventuelle déprime. Vous pouvez suivre ce traitement complémentaire pendant les deux premières phases de votre rééducation métabolique, puis faire une cure de trois semaines quatre fois par an (à chaque changement de saison).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *