Très souvent, avec le changement de saison, vient l’allergie gênante. Aujourd’hui nous vous expliquons comment le combattre grâce à la consommation de vitamine C.

La vitamine C aide à lutter contre les allergies grâce à sa puissant effet naturellement antihistaminique et anti-allergique. Cela conduit à une amélioration des symptômes et, au fil du temps, à un nombre réduit d’épisodes futurs.

Ne pas négliger l’allergie est très important, car cela pourrait entraîner des maladies plus graves, telles que la sinusite ou l’asthme. Ces derniers ne sont pas à l’origine de l’allergie, mais ils pourraient compliquer l’évolution de ces troubles.

Il faut dire que les formes les plus courantes sont les allergies saisonnières, puisque dépendent de facteurs externes, tels que l’accumulation de poussière, de poils de chien, d’humidité ou de concentrations élevées de pollen. Ils sont principalement dus au changement de saison, avec les changements environnementaux qui en découlent.

Qu’est-ce que la vitamine C ?

Les vitamines sont très importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme. En particulier, la vitamine C (ou acide ascorbique) est le secret du bien-être de la peau, des os et du tissu conjonctif.

Il contient également des propriétés antioxydantes qui stimulent la régénération des tissus et une bonne cicatrisation. De plus, il est essentiel dans le processus de production de collagène et optimise l’absorption des minéraux comme le fer.

Ces fonctions métaboliques ont lieu en présence de niveaux adéquats de ce nutriment. Il favorise également la cicatrisation des plaies, ce qui s’explique par son effet sur les fibroblastes. Ces dernières sont les cellules responsables de la fabrication du collagène, la protéine prédominante dans le corps, ainsi que celle qui favorise le teint de la peau. En plus d’un effet antioxydant, l’acide ascorbique est crédité de la capacité de ralentir le vieillissement.

Par conséquent, sa consommation nous aidera non seulement à lutter contre les allergies, mais aussi à garder le corps sain et fort. La valeur nutritionnelle générale des substances il a également un certain impact sur le système immunitaire, affectant l’action des globules blancs, impliquée dans les mécanismes de réaction aux allergènes.

La rhinite est un type d’allergie saisonnière qui se fait surtout sentir au printemps.

Quel est son rôle dans le traitement des allergies ?

La vitamine C a été étudiée pour déterminer ses effets sur diverses formes d’allergie et il a été démontré qu’elle aidait à renforcer le système immunitaire des personnes en cas d’épisodes de rhinite allergique. Cela signifie qu’il s’agit d’un adjuvant dans le traitement de ce trouble.

Maintenant, en parlant de la façon dont la vitamine combat les allergies, les effets incluent une réduction des écoulements nasaux, des rougeurs des yeux et des éternuements. En fait, nous parlons de symptômes très fréquents et gênants, qu’il s’agisse de réactions allergiques saisonnières ou d’une allergie courante.

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Rhinite allergique : 4 remèdes naturels

Le bon dosage de cette vitamine

La vitamine C aide à combattre les allergies, si elle est prise régulièrement et aux doses dont le corps a besoin. Mais n’ayez crainte, car vous le prenez peut-être correctement sans le savoir.

L’acide ascorbique est présent dans de nombreux aliments que nous consommons régulièrement. On le trouve notamment dans les légumes comme le brocoli ou le persil, et dans les fruits, comme les groseilles, les fraises, les oranges, les citrons, la goyave et le kiwi.

Il faut considérer que cuire ou conserver longtemps un aliment peut l’amener à disperser son concentré de vitamine C. Pour cette raison, l’idéal est de consommer des fruits crus. Dans le cas des légumes, la cuisson à la vapeur peut aider.

La dose recommandée de cette vitamine dépend de l’étape de la vie dans laquelle nous nous trouvons. Donc, un homme adulte devra consommer 90 milligrammes de vitamine C au total, alors qu’une femme adulte devra en consommer 75 milligrammes par jour.

Ensuite, il y a les femmes enceintes qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), devraient ingérer un maximum de 60 milligrammes de vitamine C par jour, bien que la quantité nécessaire puisse augmenter pendant l’allaitement.

Suppléments à base de vitamine C

Aujourd’hui, il est facile de trouver différents types de compléments alimentaires qui contiennent de la vitamine C. Cependant, nous vous rappelons qu’il est bon de les prendre avec l’autorisation de notre médecin généraliste.

La consommation de ces suppléments est particulièrement recommandée pour ceux qui ont des difficultés à absorber cette vitamine par l’alimentation. Toutefois, le conseil est de ne pas dépasser en consommation, afin d’éviter les effets indésirables tels que les troubles gastro-intestinaux (c.-à-d. brûlures d’estomac, diarrhée, nausées et vomissements).

Les agrumes sont une source précieuse de vitamine C, mais des suppléments en vente libre sont également disponibles.

 

Cela pourrait aussi vous intéresser de lire : Excès de vitamine D : Conséquences

La vitamine C aide à lutter contre les allergies

En fait, la vitamine C est utile pour lutter contre les allergies, alors assurez-vous d’avoir une alimentation équilibrée, qui comprend les types de fruits et légumes mentionnés dans cet article. Le succès de cette approche naturelle réside dans sa constance, même en présence d’épisodes allergiques.

De cette façon, les effets de l’allergie en hiver et au printemps pourraient diminuer, ainsi que les symptômes qui affectent la qualité de votre vie. Si vous êtes asthmatique, vous avez une raison de plus d’essayer.

Vous pourriez être intéressé par…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *