La régularité de la ruche fait partie des fonctions de l’organisme qui influencent le plus l’état de bien-être général. La ruche est définie comme régulière lorsque vous avez da 1 à 3 évacuations par jour, délivré sans difficulté et sans douleur abdominale, mais aussi une fréquence de 3 fois par semaine est considéré comme normal.

Constipation

Avec le terme « constipation » beaucoup comprennent la difficulté d’évacuation que peuvent représenter des selles très compactes, parfois de chèvre, par la douleur qui accompagne l’évacuation ou par l’insatisfaction générée par une évacuation incomplète.

La constipation est souvent liée à de mauvaises habitudes alimentaires (tant au niveau de la qualité des aliments consommés que de la fréquence des repas), et à une mauvaise activité physique, mais elle peut aussi être secondaire à des pathologies particulières (tumeurs intestinales ou qui compriment l’intestin par voie externe, diverticules, côlon irritable, mégacôlon, problèmes neurologiques, etc.) ou l’utilisation de médicaments.

A ces causes, il faut ajouter les cas assez fréquents de pseudo-constipation, c’est-à-dire des cas dans lesquels la mauvaise habitude de prendre des purgatifs chroniques a été établie. Cette habitude est favorisée par des informations pas toujours correctes et implique paradoxalement la persistance de la constipation ou, parfois, son aggravation.

diverticulite

Parfois, la constipation peut provoquer l’apparition de diverticulose, c’est-à-dire de petites protubérances de la muqueuse intestinale. La diverticulose est considérée comme une maladie du bien-être, car son incidence est plus élevée dans les pays économiquement développés où le régime alimentaire est pauvre en fibres végétales et riche en calories et en protéines. Si les diverticules deviennent enflammés, en raison de la stagnation des selles à l’intérieur de ces petits sacs, on parle de diverticulite.

Dans la diverticulite il est bon d’observer une alimentation pauvre en fibres pour éviter une action irritante de la fibre elle-même sur les parois de l’intestin. Lorsque la phase aiguë est résolue, il est conseillé de passer progressivement à une alimentation riche en fibres (au moins 25-30 grammes par jour) car ce régime peut provoquer dans un premier temps une aggravation des symptômes (gonflement et tensions abdominaux, douleurs). Dans ces cas, il peut être utile de remplacer le son par des fibres d’une autre nature (psyllium, glucomannanes, gélose) qui provoquent des symptômes moins gênants.

En particulier le gomme de guar partiellement hydrolysée, en plus de soulager les symptômes, il semble prévenir ou retarder l’apparition des complications des diverticules.

Conseil

Combattre la constipation

  • Améliorer l’apport alimentaire en fibres alimentaires, en privilégiant les aliments entiers non raffinés, les fruits et légumes, cuits et crus.
  • Réduisez généralement la consommation de sucres.
  • Buvez beaucoup, aussi bien pendant les repas que tout au long de la journée, en prenant de l’eau, des tisanes, des jus de fruits.
  • Pratiquez une activité physique régulière, éventuellement quotidienne, car le mouvement stimule la motilité intestinale. On sait qu’un mode de vie sédentaire favorise la constipation !
  • Prenez vos repas à heures régulières, sans négliger le petit-déjeuner.
  • Pour assurer un bon apport en fibres végétales non résorbables, il est possible d’utiliser des compléments spécifiques à base de psyllium, gomme de Guar, agar, glucomannanes, en privilégiant les produits qui ne gélifient pas.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *