Connaissez-vous le gombo ou le gombo ? C’est une plante exotique qui peut être utilisée dans la cuisine et offre d’innombrables avantages. Découvrez lesquels !

Le gombo ou gombo, également connu sous le nom de « doigts de femme », est une plante fruitière utilisée en cuisine comme légume. Il est originaire d’Afrique et appartient à la famille du coton et de l’hibiscus.

Bien qu’il remonte à des temps immémoriaux et qu’il soit répandu en Asie, en Amérique du Sud et aux États-Unis, il est peu connu dans certains pays d’Europe. Cette gousse ressemble au poivron, mais est plus longue et plus texturée. En le coupant en rondelles, celles-ci ont la forme d’étoiles.

Le gombo, également connu sous le nom bamia, bhendi ou candi, il est très polyvalent en cuisine, tant cuit que cru. Son mucilage le rend cependant légèrement visqueux, une caractéristique que tout le monde n’aime pas.

Il est donc préférable de l’ajouter aux ragoûts, comme le fameux gombo de Louisiane, un plat d’origine africaine qui se mêle aux notes françaises et espagnoles.

Valeurs nutritionnelles

Le ministère de l’Agriculture de Caroline du Nord décrit la composition nutritionnelle d’une ration de 82 grammes de gombo ou de gombo. L’apport énergétique n’est que de 33 calories, composé à 90 % d’eau et à seulement 7 % de glucides. A l’intérieur, la fibre soluble non digestible prédomine.

Contient 21 milligrammes de vitamine C, qui couvre 26% de la valeur nutritionnelle recommandée. Quant à la Vitamine K, elle apporte 26 % de la valeur recommandée (53 microgrammes). Comme le souligne le magazine Nutriments, La vitamine C est un puissant antioxydant et renforce le système immunitaire.

Magazine Coeur ouvert met plutôt l’accent sur le rôle de la vitamine K pour la coagulation du sang. Il est conseillé de consommer du gombo cru pour profiter au maximum de sa teneur en vitamines, sinon détruit par la chaleur.

Le magnésium, le vitamine A et le B6 couvrent 14% des besoins journaliers et 15% en acide folique. Bien que la teneur en protéines soit de 2%, elle reste supérieure à de nombreux autres légumes ou fruits. La consommation de protéines est essentielle pour le contrôle du poids et la synthèse de la masse musculaire.

 

A lire aussi : Le cherimoya : un fruit exotique aux multiples vertus

Avantages possibles du gombo ou du gombo

Le gombo apporte de nombreux bienfaits pour la santé grâce à ses composants antioxydants, tels que les polyphénols. Aussi, contient des fibres solubles et de la lectine.

1. C’est une source d’antioxydants

C’est un fruit riche en antioxydants, dont les fonctions sont de bloquer les dommages causés par les radicaux libres.

Magazine Nutriments ont confirmé l’effet antioxydant des polyphénols et des flavonoïdes tels que l’isoquercétine présents dans le gombo. Le rôle fondamental des polyphénols contre les maladies cardiovasculaires a également été corrélé.

D’autres experts ont trouvé l’effet positif des polyphénols dans la prévention du vieillissement cérébral et ses conséquences sur la cognition, l’apprentissage et la mémoire.

Une alimentation riche en antioxydants est utile pour prévenir les problèmes cognitifs liés à la mémoire.

 

A lire aussi : 3 smoothies antioxydants pour lutter contre le vieillissement prématuré

2. Il peut être utile contre le diabète

Les études médicales sur le traitement du diabète par la consommation de gombo n’en sont qu’à leurs débuts. Certains d’entre eux rapportent comme l’eau présente dans le gombo peut améliorer la glycémie sur des spécimens de souris gravides souffrant de diabète gestationnel.

D’autre part, la science a également montré l’effet réducteur des graines de gombo torréfiées sur la glycémie, c’est pourquoi elle est déjà utilisée en Turquie dans le cadre des traitements du diabète.

En ce qui concerne le régime diabétique, il est recommandé d’obtenir des niveaux élevés de fibres. Comme certaines études l’ont montré, les fibres favorisent un meilleur contrôle glycémique et augmentent la sensibilité à l’insuline. Le gombo contient 7% de fibres solubles.

3. Réduit le risque de maladie cardiovasculaire

Les fibres prédominantes du gombo sont solubles grâce aux mucilages qui le composent et qui le rendent visqueux à l’état brut. En effet, il sert d’épaississant dans certaines préparations culinaires.

Pendant la digestion, le mucilage se fixerait sur le cholestérol favorisant son expulsion par les selles, plutôt que de les faire absorber par l’intestin. Ce phénomène aide à nettoyer les artères et réduit le risque de crise cardiaque ou de maladie cardiaque.

Une étude a analysé la capacité de ce fruit à réduire les lipides sanguins, en analysant 3 groupes de souris : l’un soumis à un régime riche en graisses sans gombo, les autres avec le même régime auquel ont été ajoutés respectivement 1% et 1%. poudre.

Il est apparu que le groupe qui avait ingéré le gombo éliminait plus de cholestérol dans ses selles. Au niveau du laboratoire, le mucilage semblait enclin à rejoindre les acides biliaires, un facteur qui démontrerait l’efficacité de ce fruit dans le traitement contre l’hypercholestérolémie.

Une autre contribution du gombo contre les maladies cardiaques est sa teneur élevée en polyphénols. En ce sens, aucune recherche récente portant sur 1139 personnes n’a montré des marqueurs inflammatoires plus faibles chez les personnes ayant une alimentation riche en polyphénols.

4. Le gombo combat la fatigue

La consommation de gombo peut favoriser une récupération rapide après l’exercice. Cela a été démontré par une étude sur l’amélioration des temps de récupération et du niveau de fatigue lors de la consommation de ce fruit.

5. Il peut avoir des effets anticancéreux

La lectine est une protéine présente dans certains légumes, dont le gombo, qui semble inhiber la croissance des cellules cancéreuses.

Une étude menée en laboratoire sur des cellules affectées par le cancer du sein a révélé que la présence de lectine dans le gombo peut empêcher la croissance des métastases de 63 %. Dans le cas des souris métastatiques, il a été découvert que l’extrait de gombo provoque la mort des cellules cancéreuses.

Malgré ces résultats encourageants, il convient de garder à l’esprit que la recherche a été effectuée en laboratoire et n’a pas encore été appliquée à l’homme. Des études plus approfondies sont certainement nécessaires pour parvenir à une conclusion définitive.

6. Semble favoriser la grossesse

Une ration de gombo couvre 15 % des besoins quotidiens en acide folique ou en vitamine B9. Ce dernier est essentiel pour les femmes enceintes, car il réduit le risque d’anomalies du tube neural. La femme enceinte doit consommer 400 microgrammes d’acide folique par jour.

Risques ou contre-indications possibles du gombo ou du gombo

Des précautions doivent être prises lors de la consommation de ce fruit tout en traitant certaines maladies. Si vous souffrez de diabète, par exemple, selon une étude, il ne doit pas être associé à la consommation de metformine, qui pourrait interférer avec l’absorption.

Les personnes diabétiques doivent informer leur médecin avant de se lancer dans des traitements alternatifs à base de ce fruit. Un autre aspect à prendre en compte est sa teneur élevée en oxalates, qui peuvent se transformer en calculs rénaux ou biliaires.

De plus, lors de sa préparation, vous devez faire attention à la fine couche de cheveux qui le recouvre. Il pourrait être agressif pour l’estomac et la peau, il est donc recommandé d’utiliser des gants de cuisine.

Avant d’ajouter ce légume à leur alimentation, les patients diabétiques consommant de la metformine doivent en informer leur médecin afin d’éviter toute interférence.

Comment utiliser le gombo en cuisine ?

Le gombo est très polyvalent en cuisine. Il peut être utilisé cru dans les salades ou séché pour rehausser la saveur. En raison de sa consistance gélatineuse, il suscite le scepticisme chez certains consommateurs qui préfèrent l’utiliser comme épaississant dans les soupes ou les ragoûts. Il peut également être consommé frit ou en pâte.

Il se marie très bien avec d’autres légumes comme la tomate, la coriandre, le poivre et le persil pour préparer de la viande ou du poisson. Le faire mariner dans du vinaigre éliminera le goût amer le rendre plus acide à la place.

Placez l’ail, les petits pois et le poivre noir au fond de l’assiette et déposez plusieurs couches de gousses de gombo sur le dessus. Ajoutez enfin le sucre, le sel et le vinaigre.

Conclusion

Le gombo est un aliment riche en fibres, vitamine C et antioxydants, il est idéal pour le cœur, le cerveau et les femmes enceintes.

Hormis quelques précautions énumérées dans les paragraphes précédents, il peut certainement s’intégrer dans une alimentation plus saine et plus équilibrée.

Vous pourriez être intéressé par…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *