Qu’elles soient jaunes ou blanches, les pêches sont vraiment fantastiques et polyvalentes dans la cuisine. Mais cela est déjà connu. Un peu moins connues sont leurs qualités nutritionnelles et diététiques qui, en été, servent à nous sentir mieux et à rester en ligne. Voici un bref aperçu

Parmi les fruits les plus appréciés de l’été pour leur saveur unique, les pêches ne sont généralement pas très appréciées pour leurs vertus nutritionnelles, probablement parce qu’elles ne contiennent pas de très grandes quantités de substances particulières. Mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas de qualités utiles – surtout en été – pour la santé et la forme. Nous vous en proposons.

  1. Snack idéal dans les régimes, seul ou accompagné

Leur douceur ne doit pas tromper : 100 g de pêches apportent environ 30 calories, et donc la portion recommandée de 150 g, ce qui équivaut à une grosse ou 2 petites pêches, n’apporte que 45 calories. Une collation hypocalorique qui fait foi de tout régime, à tel point qu’elle peut être rendue encore plus saine et plus complète en l’intégrant à quelques amandes. Augmenter ainsi l’effet rassasiant, de manière à me donner faim pour le déjeuner ou le dîner. Mais pas seulement : les graisses saines des amandes améliorent la biodisponibilité – et donc l’absorption par l’organisme – des antioxydants caroténoïdes, dont, comme on dit, les pêches sont une bonne source.

  1. Ils hydratent et font disparaître les gonflements

Une portion recommandée de pêches (150 g) contient près de 400 mg de potassium, une bonne quantité de ce minéral qui exerce l’effet inverse du sodium. Alors que ce dernier retient les liquides, facilitant ainsi l’apparition de rétention d’eau et de gonflement (surtout si vous dépassez avec du sel à table) le potassium exerce un effet diurétique, favorisant également une diminution de la pression. de plus, la présence importante d’eau dans les pêches, environ 90 %, d’une part facilite encore l’action drainante du potassium, et d’autre part elle supprime les phénomènes de déshydratation, qui en été sont toujours au rendez-vous. Selon certains, les pêches blanches (moins riches cependant en caroténoïdes) auraient un effet purifiant plus stimulant.

  1. Amis pour la peau

On disait autrefois « peau de pêche » (c’est maintenant un fil démodé) pour décrire une peau lisse et veloutée, à l’image de la peau du fruit. Ne pas savoir que la consommation de pêches peut réellement améliorer à la fois l’apparence et la santé de la peau. C’est grâce à la présence de vitamine C, qui joue un rôle essentiel dans la formation du collagène, un composé qui « soutient » et renforce la peau, favorisant même la cicatrisation des plaies. Mais pas seulement : les pêches jaunes ont une bonne présence de bêta-carotène, le précurseur végétal de la vitamine A qui, comme tous les caroténoïdes, exerce une action antioxydante et protectrice sur les cellules de l’épiderme contre le stress dû à une mauvaise exposition au soleil.

  1. Petites mais précieuses sources de minéraux « féminins »

Certes, une portion de pêches par jour n’est pas suffisante pour répondre aux besoins. Cependant, il convient de noter pourquoi c’est une intégration de minéraux très importants pour le corps, en particulier celui de la femme. En effet, il propose : Football pour les os; fer à repasser, dont le besoin est plus élevé chez les femmes en âge de procréer ; magnésium (fondamental aux différents âges de la femme, influence le système hormonal et contribue à la solidité du squelette) puis des oligo-éléments tels que le cuivre (production de globules rouges) e zinc (puissant antioxydant, affecte de nombreuses hormones comme celles de la thyroïde).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *