Les poêles antiadhésives sont souvent accusées d’être nocives pour la santé. Malgré cela, pour leur commodité, ils continuent d’être largement utilisés en cuisine, notamment par ceux qui ont l’intention de perdre du poids. Les poêles antiadhésives, en effet, permettent un type de cuisson capable de réduire la quantité d’huile, de beurre ou d’autres graisses ; ils sont également pratiques, faciles à nettoyer et ne brûlent pas les aliments.

Ces casseroles en acier, en fonte ou en aluminium ont le fond recouvert d’une couche de Téflon, un matériau résistant et glissant qui permet de préparer des plats sans ajout de matière grasse. Le téflon ne réagit pas au contact des aliments, à condition qu’il soit parfaitement intact et qu’il soit utilisé à des températures inférieures à 200 degrés. Si ces conditions ne sont pas remplies, ce matériau libère du PFOA (un acide) qui peut avoir un effet toxique et endommager la thyroïde.

Si vous êtes au régime et que vous souhaitez réaliser des plats légers, avec peu de matières grasses ajoutées, à l’aide de ces casseroles, vous devez le faire en respectant les conseils suivants :

– ne pas utiliser le pot s’il est rayé (même une petite rayure) ;

– n’utilisez pas ces poêles pour les fritures et pour les cuissons prolongées, dans lesquelles il est possible de dépasser les 200° ; à utiliser à la place pour sauter des aliments et pour toutes les préparations rapides ;

– ne pas laisser la casserole vide sur le feu ;

– n’acheter que des pots avec l’indication du fabricant, du pays d’origine et avec les caractéristiques jointes ;

– pour mélanger il faut avoir des ustensiles en silicone ou en bois, qui ne rayent pas ;

– lors du nettoyage, ne pas utiliser de tampons abrasifs qui pourraient rayer la surface.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *