glycémie élevée à jeun, également appelée hyperglycémie, est un symptôme à surveiller attentivement, car, s’il est associé à d’autres symptômes, il pourrait être un indicateur d’autres maladies. Une personne peut être considérée comme hyperglycémique lorsqu’elle présente valeurs de glycémie à jeun supérieures à 100 mg/dl, tandis que si la valeur de la glycémie à jeun dépasse 126 mg/dl, on parle de diabète.

Glycémie élevée à jeun : quels sont les risques

Si votre glycémie reste élevée pendant une longue période, vous courez de graves risques pour la santé, car cette affection favorise l’apparition de pathologies telles que acidocétose diabétique, qui se produit lorsque les cellules utilisent les dépôts graisseux et les muscles pour produire de l’énergie en raison d’une carence en insuline. Par conséquent, les corps cétoniques acides s’accumulent dans le sang conduisant à une symptomatologie spécifique dans laquelle le sujet présente une déshydratation, des vomissements et même une perte de conscience. Dans les cas extrêmes, cette pathologie peut entraîner la mort.

Une autre maladie qui peut se développer en cas d’hyperglycémie est la coma hyperosmolaire, qui se traduit par une déshydratation sévère provoquée par l’élimination de l’excès de glucose. De plus, une hyperglycémie persistante peut endommager le cœur, les reins, les yeux et le système nerveux.

Glycémie élevée à jeun : comment la faire baisser

En cas de valeurs élevées de glycémie à jeun, il est nécessaire de contacter le médecin de confiance qui pourra orienter le sujet vers des centres diabétiques spécialisés, où toutes les thérapies appropriées pour le traitement de la maladie seront mises en œuvre, afin d’éviter ou au moins de réduire les risques d’apparition d’autres maladies également graves.

Les traitements de ce trouble consistent généralement en un changement de régime, avec une réduction des aliments considérés comme responsables de l’augmentation de la glycémie, y compris les sucreries ou les boissons sucrées. De plus, il est recommandé d’introduire dans l’organisme des liquides sans sucre, afin de rééquilibrer le niveau d’hydratation de l’organisme.

D’autres conseils s’y rapportent mode de vie qui doit inclure une activité physique régulière comme par exemple la marche rapide ou la course modérée, sans effort, surtout en cas d’âge avancé. En effet, une activité physique pratiquée de manière constante contribue à réduire la glycémie et facilite la perte de poids corporel.

Le spécialiste peut également décider de changer votre dose d’insuline, toujours sous surveillance constante. Généralement, il est recommandé d’avoir des contrôles fréquents de la glycémie ou de mesurer la présence de cétones dans le sang ou l’urine. Mieux vaut prévenir que guérir, afin de maintenir la glycémie à des valeurs normales, il est recommandé de suivre quelques règles faciles à appliquer, dont une alimentation saine et équilibrée, sans jamais dépasser les quantités et éviter les aliments et boissons sucrés. De plus, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière et de maintenir un poids corporel normal, mais il est également important d’éviter de consommer des boissons alcoolisées et de ne pas fumer.

Pour prévenir le diabète qui a été définie comme la maladie de notre temps, car elle se répand de plus en plus presque partout dans le monde, il est nécessaire de suivre des règles alimentaires, étant donné qu’il n’y a pas de produits spécifiques pour les diabétiques. Gardez à l’esprit que les facteurs qui augmentent la glycémie dans un aliment sont : la teneur en glucides et leur type et la quantité de fibres et d’autres substances.

Par exemple, nous recommandons consommer des farines complètes et de grandes quantités de légumes pendant les repas, juste pour augmenter la teneur en fibres. Les glucides doivent être équilibrés tout au long de la journée, en privilégiant leur consommation le matin et au déjeuner pour les réduire ou les exclure au dîner. De plus, les édulcorants tels que le sucre, le miel, etc. ne doivent pas être utilisés et, dans le cas de collations entre les repas, ceux à base de fruits ou avec un yaourt nature sont préférables. Enfin, il doit éviter la consommation de sucreries et de produits de boulangerie, car ils ont un index glycémique élevé et sont riches en graisses.

Vous pourriez aussi être intéressé par:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *